LE MONDE FACE AUX ARMES

arme léger colt

 

 

 

 

Aucun jour ne passe sans que l’on ne parle de mort. Une mort mais pas n’importe laquelle, se sont des victimes décédées à la suite des combats armés.

Le problème est que les principaux victimes sont pour la plupart des civiles (80% des victimes), et, ces armes utilisées sont le plus souvent non règlementées, vendues à des pays en conflits et qui pullulent dans les mains des personnes non avisées (cas enfants soldats).

Il y a plus de 8 millions d’armes léger qui circulent dans le monde et plus de 300000 personnes tués par les armes classiques.

Les principaux fabricants et fournisseurs d’armes pour les pays en conflits sont loin de penser à une régularisation du marché des armes ceci pour réfléchir sur un traité du commerce des armes. Car, ils en tirent profits du carnage de leur produit et pensent être maître du monde.

Après avoir armé un groupe de personne pour se révolter contre un gouvernement légitime, on se met à qualifier se groupe de « rebelle ».

A quand le traité sur le commerce des armes ? Et, jusqu’à quand les armes auront le dessus sur la raison ?

arme AK47

PLUS DE CHATIMENT CORPOREL AU MALI

   ce pays de l’afrique de l’ouest, est aujourd’hui confronté à de très graves crise. La population se retrouve face à des groupes rebelles qui agissent d’une façon anormale en infligeant à cette population si jeune des chatiment corporels, des lapidations et des flagélations. Dans cette situation, des groupes d’auto-défenses se crées pour défendre leur droit, et, celà entraine des reglements de compte; car l’Etat malien est loin d’agir en faveur de ses chèrs enfants. En attendant l’intervention de la CEDEAO et de l’ONU, le nombre sans cesse croissant de mort continu.
AGISSONS VITE POUR LE BIEN-ETRE DU MALI